Plan de circulation

Réunion publique n°1

27 juin 2018

 Présentation du diagnostic par le bureau d’études IRIS (Xavier Filliatre et Sébastien Parnaud)

  • Présentation de propositions d’aménagement par le bureau d’études IRIS
  • Présentation de la concertation par Monsieur le Maire

Nombre de participants : environ 110

********

Relevé de questions et échanges divers

  • Est-ce que l’accidentologie est à rapprocher de la multiplication des zones « 30 » ?
  • Est-ce que le stationnement a été étudié ?
  • Avec la mise en place de sens uniques, le risque n’est-il pas de voir la vitesse augmenter dans ces rues ?
  • Un constat est dressé que de nombreux véhicules ne roulent pas à 30km/heure dans les zones « 30 » Il est fait état d’une vitesse excessive prise notamment dans les descentes par les usagers.

Xavier Filliatre, bureau d’études IRIS, rappelle que le but de cette réunion publique n’est pas d’apporter des réponses précises aux divers questionnements. Il s’agit d’acter une « philosophie » autour de grands principes reposant sur une volonté des Boucalais de voir la sécurité routière renforcée et de réduire de manière significative la circulation de transit au sein des quartiers.

Concernant le stationnement, Xavier Filliatre souligne que le bilan en nombre de places est excédentaire. De nombreuses poches de stationnement existent sur le territoire de Boucau.

Monsieur le Maire ajoute que ne rien faire c’est laisser faire et qu’il y a urgence à agir en matière de sécurité routière. On part de très loin.

 

  • Est-ce qu’une étude a été faite sur la rue Barthassot ?

Gilles Lassabe, Adjoint à l’Urbanisme et au développement durable, indique que la maison « Soriano », située au 1, rue Séverin Latappy, va être prochainement détruite en vue de permettre l’aménagement d’un carrefour sécurisé.

  • Est abordé le problème de la vitesse excessive sur ce secteur devant la Caisse d’Epargne

Gilles Lassabe, répond qu’un plateau traversant est prévu pour apaiser la circulation

 

  • Concernant les futurs aménagements routiers, il est demandé la production d’éléments plus précis (profils en travers …) Il est également demandé la matérialisation des dévoiements engendrés sur les passages divers par les modifications de sens de circulation.

L’utilisation des passages suscite de vives réactions de certains  riverains présents.

Il est précisé que ces éléments techniques détaillés seront versés dans le dossier de concertation.

 

  • Est-ce qu’il est prévu d’installer des abris à vélos sur l’ensemble du territoire de la Commune ?

L’absence de prise en compte des cheminements vélos a été signalée. Il a été répondu que l’espace dédié aux cyclistes et piétons apparaitrait sur les détails des plans.

Gilles Lassabe indique que la réalisation d’aménagements favorisant les modes doux de déplacement tels que le vélo constitue une priorité. Il évoque le projet Velodyssée sur une bonne partie de la rue Bramarie qui devrait voir le jour en 2019. Une piste cyclable devrait se poursuivre sur la rue Biremont dans le cadre de l’opération immobilière portée par la CAPB.

 

  • Est souligné l’accentuation du trafic sur la rue Bramarie ? cette augmentation est liée aux travaux actuels de réfection du pont d’Esbouc mais pas seulement.

 

  • L’absence de présence policière pour la réalisation de contrôles de vitesse a également été signalée de la part des usagers présents.

Monsieur le Maire indique que des réunions sont organisées chaque mois avec les représentants de la police nationale, la police municipale et un élu référent pour évoquer notamment ces problèmes de vitesse excessive.  En outre, l’acquisition par la Ville d’un radar pédagogique permet de sensibiliser les automobilistes sur leur vitesse. Cet équipement est régulièrement déplacé et permet également de faire des relevés de vitesse et « objectiver » la vitesse sur certains secteurs.

Concernant la mobilité, Monsieur le Maire annonce l’organisation  d’une réunion publique sur le futur réseau « TRAM BUS » el 18 juillet à18 heures Salle de Bal)

Monsieur le Maire évoque le projet de desserte de Boucau par la navette fluviale. Ce projet est porté par le Syndicat des Mobilités pays basque Adour (SMPBA). Les études sont en cours et la mise en service pourrait voir le jour d’ici un an.

 

  • Dans le cadre de la période de concertation, il est demandé si les réponses seront apportées au fur et à mesure des questions qui seront posées ?

Monsieur le Maire répond qu’à l’issue de cette période, le bilan de la concertation sera dressé et sera accompagné de propositions d’aménagement validées par un comité de pilotage composé d’élus, lors d’une réunion publique qui devrait être programmée courant octobre.

 

.

 

 

Téléchargez l’intégralité des documents sur la page “Documents à télécharger”
Une idée, un avis, une remarque : exprimez-vous